Emmène-moi

Emmène-moi

Emmène-moi avec mes ailes brisées,

Emmène-moi avec mon cœur nerveux,

Lui dire que tout va bien pour que la guérison commence

Emmène-moi avec ma volonté éclatée,

Ma conviction brisée et les promesses que je n’ai pas tenues

Emmène-moi avec ma confiance gaspillée,

Et enseigne à mon espoir à nager

Avec ma vérité déchiquetée, grignotée par des mensonges

Emmène-moi comme je tombe en disgrâce,

Me dire que c’est bien de prendre un autre acte de foi

Emmène-moi avec mon sourire cassé,

Avec mon affection orpheline et ma peau meurtrie

Aide-moi à cesser ces larmes d’hier qui n’arrêtent pas de revenir

Celles que j’ai versée hier qui m’avaient enchaîné

Emmène-moi, mais Tu n’as pas besoin de tenir ma main

Il suffit de rester à mes côté, et je vais suivre ma propre voie

Emmène-moi avec mes yeux sans soleil,

Emmène-moi avec toutes mes craintes sans sommeil,

Emmène-moi et montre-moi la lumière,

Comme je marche vers l’exil Sur la terre des anciens

Emmène-moi pour que je devienne moi-même encore une fois,

Emmène-moi

Puis Prends moi et regarde,

Une histoire pleine d’espoir,

Un ciel sans nuage

Emmène-moi quelque part 

Emmène-moi dans l’Afrique noire

Là où se trouve mon village..

Advertisements

HER

HER

My voice tremble when I speak of HER
HER gaze fall on me, happiness assured
I’m learning HER, I’m memorizing HER
She is not a hoax or a Fake news
She gives the unedited, unabridged version of HER
She is the myriad of color
that makes reality tolerable.
I feel HER in everything & what I feel is unexplainable
God knows I pray for HER more than myself
God & I discuss HER
Before the sun awakens
To my earnest prayers

Full Moon

Late night 

It’s the full moon

I’m thinking of you 

Knowing that you are mine 

I just want to say I love you Queen

Be my everything

You open doors in me 

I didn’t believe exist  

Something beautiful. Like the gold that traced the stories on my skin. Nothing written, but something understood. This is healing. 

each night i wonder as my tongue discovers new parts of you to pronounce

i’d give up my entire sea

to be part of your continent

I love you you are my midnight sun

Please stop telling me You’re not worthy You don’t deserve this

Must the moon be full in order to be loved?

Chère belle Inconnue

Chère belle Inconnue, 

Je t’écris des poèmes que je ne t’enverrai jamais. Parce que, l’amour que j’ai tatoué si diligemment dans cet espace,

Tu ne le liras jamais, 

Parce que, tes yeux sont aveugles à la parole écrite, et cet amour fragile danse en prose et glisse au travers.
Chère, ils disent que je suis nul pour les poèmes d’amour, Je l’assume.

Je t’assure quand je  t’écris, je suis le meilleur de moi, le plus brillant, le plus attentionné et le plus aimant, le plus vrai. 

Les mots que je répands sur ces pages vierges sont des vagues d’envie que je ne peux jamais
Enoncer, prononcer, partager dans une voix plus forte qu’un souffle
Parce que sur ces pages, je ne sais pas comment cacher mes sentiments derrière les pauses et le souffle, le noir et blanc de ce terrain disparaît après chaque lignes.

Parce que après chaque ligne, je t’écris l’aura de mes sentiments à travers ces pages blanches, Ponctuées de mes émotions. 

Parce que a travers, mes mots gravitent vers toi comme un aimant.



Ponctué

 

Si jamais mes pieds trébuchent sur un diamant et saignent
En le prenant pour un morceau de verre 

et m’en aller

Laisse mes pas ponctuer la revanche

si je laisse l’amour tomber de la suspension de l’émerveillement

Si je vole là où J’aurais dû marcher

si j’utilise mes mains
Là où j’aurais dû utiliser mes yeux
Si j’utilise mon mental 
Là où j’aurais dû utiliser mon coeur


Laisse-moi voir mon humanité à travers son manque de permanence et son imperfection

laisse-moi voir le ciel pour sa gravité dans les nuages
coupé dans la chair de mon avenir
crache les graines dans un rêve fertile
laisse-moi tomber pour l’amour qui me frappe par derrière
Permet-moi de trouver sa beauté dans mon point faible
Levons notre verre,  à la vie dans un matin d’été
et traversons un chemin ponctués de pas rouge
si nous trouvons une raison de regarder en arrière,
Je prie que nous ne le fassions jamais.

Hé toi, Je te vois

Hé toi,

Je te vois

Tu as passé ta vie a faire plaisir à tes amis

Pour toi, Tu es un parfait inconnu

Je vois quelque chose en toi 

Qui émane

Mais tu t’imposes des limites.

Tu ne t’en aperçois même pas


He toi,

Tu es Jolie, mais tu es vide

Tu viens en ligne juste pour Chercher une validation

Ne vois-tu pas que tu es accro à l’indignation,

Qui suis-je pour te juger?

Peut-être

est-ce ce qui te fait traverser tes jours vides.


Hé toi

Dans le noir,

Je te vois 

Accroupi

Dans le corridor de tes désespoirs

T’appuyant sur ta solitude pour faire ta marque,

Tu te demande pourquoi le monde est si froid

La forêt, ou il y a des animaux sauvages peut être si calme

Quelle est la place de l’ego dans cet univers si vaste

Est ce que l’homme est assez évolué pour aller au Paradis?


Hé toi

Tu as une enfance difficile

Tu as grandi dans l’exil de ta famille 

Personne ne s’inquiétait pour toi dans les saisons cycloniques

Tu as tout fait pour survivre

La drogue, l’alcool étaient tes seul amis

Tu as grimpé dans l’obscurité,

Tu as été dépouillé de lumière

Ton coeur a été déchiré

Tu as porté des cicatrices en colère,

Le monde a toujours tourné, mais il semblait qu’il ne fallait pas

Il a insisté pour que tu continues à vivre, mais tu estimais que tu ne pouvais pas.

 

 Hé toi,

Tu respires

Tu as survécu

Je te vois

Ton cœur bat comme un champ de mines explosif

Chaque souffle est un travail d’Hercule

Je vois une image de toi.

Une image évasée, 

Tu es sortis du champ de bataille

Il n’y avait plus personne pour se battre

Ce que tu penses, c’est ta force,

Est-ce que ton insécurité est juste,

Es-tu trop loin pour voir?

Bien que demain semble impossible, le Soleil apparaîtra
Tu l’as attendu inerte, alors que tes jours t’ont encore ennuyé


Hé toi,

Lâche prise

à la laideure l’intérieure,

Ouvre tes yeux,

Récupère ton humanité

Si J’etais un Poète?

Si j’étais un poète 


Juste pour une nuit 

J’écrirais des vers en plastiques, 

J’inventerais une pleine lune à chaque nouvelle lune 

Et X ne serait plus un inconnu dans l’équation de mon pays.


Si j’étais un poète 

Juste pour une heure 

Je me demanderais ce qu’il en est du temps qui rend la vie si intemporelle. 

Dans le silence des heures 

Je décrirais le rôle des ténèbres 

Qui n’ont pas pour objectif d’être considérées comme équivalant à l’Ignorance, mais 

À l’inconnu, et les mystères de l’invisible. 

J’arrêterais d’associer la couleur noire à l’obscurité 

Mais à la rigueur et la simplicité.


Si j’étais un poète 

Je serais déterminé à être le canalisateur de ces fréquences changeantes : la musique, l’art, 

La peinture, et l’écriture 

Si j’étais un poète

Juste pour la pleine lune, 

J’écrirais des vers à moitié pleins et à moitié vides, 

J’écrirais la multiple dimensions de l’univers,

L’invisible à travers le visible 

J’écrirais un véhicule qui permettrait de voyager dans le futur,

J’écrirais l’Afrique à l’encre du Nil.

Si j’étais un poète pour toute une vie je ne respirerais que de la poésie, 

J’écrirais plein d’âneries comme ce texte ici.

Happy new Month

​Happy new month everyone I have been so silent, I haven’t been feeling well. I was severely depressed and had breathing, Anxiety& Stress problems.This was hard, I didn’t tell many people. I have been so frustrated myself feeling so burnt out and alone. 
Well These last month was the months of letting go, have faith, Transcending my crystallized ideals.

December & January was transformative With the Neptune Transit made me realize I don’t really know or understand anything,  and understand that absolutely nothing in life is guaranteed or plannable, that fleeting moments of security and love and kindness and healing should be cherished, and when they drift past, we must have the grace to let go so that we can face whatever else is coming up, with a strong heart and clear mind. 

I believe this will continue into February, where we continue our forays into ourselves, and by learning know of what we are and are not capable of, we learn about the people around us too. And this learning will help us to (hopefully) evolve, to live, love and learn better. 

A blessed New Month to all once again, where light always, always light